Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Gestion Efficiente, Faciliteur de Gestion

Les indicateurs se suivent et au final se ressemblent : dans sa note de conjoncture du jeudi 8 décembre (1), l’INSEE annonce une stabilité du nombre d’emplois salariés au troisième trimestre 2011.

 

Rassurants, les derniers chiffres de l’INSEE ? Pas vraiment. La stabilité observée dans les créations d’emplois intervient après des mois de hausse dans certains secteurs, et une forte baisse affecte à nouveau l’industrie et l’intérim. Après neuf trimestres de hausse, c’est ce dernier secteur qui accuse le plus le coup de la crise. Il perd 16.000 postes ce dernier trimestre, soit, 2,7 % des intérimaires.

 

Alors que l’industrie semblait se relever au premier trimestre, avec une création d’emplois jamais constatée depuis… 2001, elle perd 4.600 postes, après une croissance nulle au deuxième trimestre. Son solde d’emplois de l’année est ainsi seulement de + 1.000. Le secteur de la construction semble mieux se porter : il gagne 3.100 postes, ce dernier trimestre, mais a connu une quasi-stagnation sur l’année, avec – 500 postes.

 

Le tertiaire hors intérim continue de créer des emplois, mais à un rythme ralenti : il gagne 21.100 postes, contre 56.400 au deuxième trimestre. Enfin, le secteur marchand (hors intérim), qui a été le plus dynamique sur un an, avec 186.400 nouveaux postes, n’enregistre qu’une hausse de 3.600 emplois au dernier trimestre, contre 52.100 au deuxième trimestre. Bref, une fin d’année assez morose sur le front de l’emploi.

 

(1) INSEE : Emploi salarié – Résultats du troisième trimestre 2011.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article