Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Gestion Efficiente, Faciliteurs de Gestion

paperasseLe député socialiste Thierry Mandon a remis, lundi 1er juillet, un rapport sur la simplification administrative. Ces mesures d'allègement devraient permettre de réduire 80% des coûts des entreprises, selon Bercy.

 

Voici un bel exercice de création de vent, sans aucune proposition concrète, mis à part un slogan "réduire de 80%" mes coûts liés à la gestion de la paperasse. La montagne de rapport va-t-elle encore accoucher d'une souris complexe ?

 

C'est le fameux "choc de simplification" promis par François Hollande.

 

Dans son rapport sur "la simplification collaborative", remis aux ministres de l'Economie et de la Réforme de l'Etat, Pierre Moscovici et Marylise Lebranchu, ainsi qu'à la ministre déléguée aux PME Fleur Pellerin, le député Thierry Mandon a identifié "onze moments de la vie de l'entreprise" pour lesquels il propose de "concentrer l'effort" via des "frappes chirurgicales".

 

 

200 entreprises auditionnées

 

Thierry Mandon a précisé avoir "auditionné plus de 200 entreprises" et aussi "disséqué les expériences étrangères".

 

Pour chacun de ces "moments" (créer ou reprendre une entreprise, répondre aux appels d'offres des marchés publics, respecter les obligations comptables ou fiscales, importer et exporter, etc.), son rapport dresse la liste des mesures précises. Il fixe un échéancier de trois ans pour leur réalisation entre 2014 et 2016.

 

 

Simplifier et réduire les coûts de 80%

 

Le député a assuré que les besoins de simplification des entreprises étaient connus pour avoir fait l'objet de multiples rapports depuis plusieurs années. "Ce ne sont pas les idées qui manquent, en quelque sorte il y en a trop", a-t-il ironisé, "il s'agit d'ordonner tout ça, de prioriser tout ça".

 

Il a donc insisté sur la mise en place d'une "méthode" nouvelle, dont ce programme triennal avec des "objectifs planifiés" se veut la traduction.

 

 

Evaluation de la Cour des comptes

 

Selon lui, un "pilotage unique, au plus près du Premier ministre" doit ordonner ce programme visant à "supprimer 80% des coûts des entreprises liés à la complexité et à la lenteur des procédures tout en simplifiant le travail des administrations".

 

En outre, la Cour des comptes doit évaluer chaque année "l'efficacité du plan d'actions" mettant en oeuvre ce programme triennal. Le président Hollande avait annoncé au printemps un "choc de simplification" censé améliorer la compétitivité de la France.

 

 LEntreprise.com

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article