Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Gestion Efficiente, Faciliteur de Gestion

Quand on fait appel à des intervenants extérieurs, et pour l’avoir connu lorsque nous étions de l’autre côté de la barrière, on a souvent le sentiment d’être coincé, si ce n’est prisonnier, par l’obligation d’aller au bout de la prestation sous peine d’avoir gaspiller pour rien son temps et son argent.

 

Parfois même, on a le sentiment d’ouvrir une boite de Pandore comme les joies de la facturation à l’heure… sans savoir combien d’heures seront nécessaire…(sic !).

C’est pourquoi, nos interventions sont toujours décomposées en blocs distincts, dont chacun fait l’objet d’une quotation le plus souvent forfaitaire (hors frais annexes). S'il ne peut être fixé de forfait, des règles précises de détermination sont établies, avec notamment des limites basses et hautes. Tout ceci est naturellement indiqué dans la lettre de mission, ainsi que les modalités d’exécution de la mission (durée, objectifs, etc.).

Ainsi, si on prend l’exemple d’un déroulement classique de mission, chaque étape (Diagnostic, Plan de bataille, Exécutions et contrôle, Suivi), chaque étape est assimilée contractuellement à une mission indépendante des autres. Ainsi, pour diverses raisons, vous pouvez tout comme nous pouvons, choisir de suspendre momentanément ou de ne pas poursuivre l’intervention.

Concrètement : Faire appel à un consultant extérieur ne signifie pas se marier avec !

Commenter cet article