Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Gestion Efficiente, Faciliteur de Gestion

Quand vous rentrez chez vous le soir, après une longue et intense journée de travail, comment réagissez-vous lorsque votre conjoint vous demande : « Comment s’est passée ta journée ? ». Prenez-vous le temps de répondre posément ou bien lancez-vous un : « Pfou ! j’ai bossé, bossé… Qu’est-ce qu’on mange ?».

 

Source : Blog de NetPME

 

Aucune envie de parler ? Certes, vous avez une bonne excuse : l’envie de vous détendre. Car quand on a créé son business, quand on est chef d’une moyenne ou toute petite entreprise, il faut être sur tous les fronts : commercial, RH, juridique… Enchainer les réunions, les coups de fils, les visioconférences… et parfois même tout faire en même temps ! Mais dans le fond, finalement, vous l’aimez ce rythme de vie effréné tout comme ce sentiment d’appartenir à ceux qui construisent l’avenir. D’autant plus si vous avez fait de votre passion votre business.

 

Mais cette cadence grisante est également éreintante. Logique qu’une fois rentré chez vous, vous vouliez décompresser.


Toutefois, le sas de décompression « maison » n’est pas toujours à la hauteur de vos espérances. Entre les cris des enfants et la soupe à la grimace de votre conjoint qui s’impatiente de pouvoir organiser le prochain week-end… : l’appel du travail devient plaisant, parfois même salutaire…

 

Attention : c’est le début du cercle vicieux. Votre travail cannibalise votre vie privée au risque de détruire votre équilibre familial. Vous négligez votre entourage faute de temps, quand celles et ceux qui gravitent dans votre bulle « perso » aimeraient que vous leur accordiez plus de temps justement. Et pour trouver l’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, il est primordial de s’accorder du temps pour soi sans délaisser son entourage : il faut veiller à consacrer du temps de qualité à ses proches.

 

« Je bossais 70 heures par semaine. Je passais ma vie sur les routes », m’a confié un ex-Directeur commercial, « et pour compenser mes absences, j’avais souvent mes enfants et ma femme au téléphone ; je pensais que ça suffisait. Mais… Quand mon fils de 14 ans a fait une tentative de suicide, ça a été le couperet. Je n’avais rien vu venir… ».

 

Les exemples de fractures dans la vie privée des entrepreneurs sont nombreux. Ils pointent du doigt des dérives de gestion de temps de travail qui empiètent sur la vie privée, la submerge au point quelquefois de l’anéantir.


Le plus coton pour réussir dans l’entrepreneuriat est certainement de trouver – et de maintenir – son équilibre de vie : s’épanouir dans son travail sans négliger ce et ceux qui comptent pour nous. Difficile, mais pas impossible.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article