Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Gestion Efficiente, Faciliteur de Gestion

Forts de plusieurs milliers d’entreprises membres, le Centre des Jeunes Dirigeants (CJD), Croissance Plus, Ethic (Entreprises de Taille Humaine Indépendantes et de Croissance), Les Entrepreneurs et Dirigeants Chrétiens et Parrainer la Croissance ont souhaité profiter de l’annonce de la tenue d’un sommet sur l’emploi en janvier 2012 – auquel ils n’ont pas été conviés – pour faire part de leurs idées pour relancer la croissance.

 

Au moment où la France se voit sérieusement menacée de voir son AAA dégradé par les agences de notation, ces cinq mouvements patronaux estiment dans une tribune commune qu’il est plus que temps de « passer du défensif à la conquête ». En clair : de ne pas uniquement penser plans d’économie, mais aussi relance…

 

Pour ce faire, elles proposent des pistes au gouvernement. En voici un florilège :

 

- « Commençons par avoir une vision dynamique et non punitive. Augmenter les impôts des grandes n’enrichit pas les petites. (…) Les sociétés du CAC pourraient en revanche contribuer au dynamisme des PME, via un impôt qui ne serait pas payé si elles participent au financement, de l’amorçage jusqu’au développement international des PME, via des hommes et des finances. Elles s’engageraient à payer à 30j leurs fournisseurs PME le temps de la crise, avec nomination d’un médiateur, corrigeant les dérives que l’on observe actuellement. Les CAC vertueuses ne paieraient pas ou peu d’impôt en échange de leur implication constatée et mesurée au développement des PME seules créatrices d’emplois net.


- Montons une politique d’amorçage des entreprises innovantes. Industrielle ou numérique. Mettons les réseaux d’entrepreneurs qui financent les jeunes pousses au centre du système. Investissons, par un mécanisme d’abondement du public au privé, des montants susceptibles de créer des géants et non des nains. Relançons le mécanisme des JEI et du CIR pour les PME.


- Simplifions drastiquement les mesures et dispositifs lié à l’international et l’exportation. En mettant les régions en pointe de ces processus. Aux cotés des réseaux d’entrepreneurs, quelle que soit leur forme.


- Engageons-nous dans une politique de stabilité juridique, de simplification administrative, d’uniformisation de l’application de la loi. »

 

Reste à savoir si elles seront entendues… Sait-on jamais à l’approche de Noël ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article